Vous êtes ici:    Accueil      Communiqués de Presse      Reconnaissance de l’importance de la chasse au trophée lors du CoP17
face

Reconnaissance de l’importance de la chasse au trophée lors du CoP17

15 octobre 2016

Reconnaissance de l’importance de la chasse au trophée dans la conservation de la nature lors du plus grand Sommet mondial sur la conservation de la faune et de la flore sauvage

Communiqué de la FACE (en téléchargement ci-dessous) :

Johannesburg, le 5 octobre 2016 – Les 183 Parties de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) ont conclu leur conférence triennale, plus connue sous le nom de CoP17 (17ème Conférence des Parties) ou Conférence mondiale sur la conservation de la faune et de la flore sauve.

Les Parties ont adopté à l’unanimité une importante résolution sur le commerce des trophées de chasse reconnaissant la compatibilité entre la chasse au trophée durable et bien gérée et la conservation des espèces, ainsi que sa contribution même à la conservation des espèces par l’apport de moyens de subsistance pour les communautés rurales, d’incitations à la conservation des habitats et de bénéfices pouvant être investis à des fins de conservation.

Cette résolution, initiée par l’Union européenne et l’Afrique du Sud, peut être perçue comme une réponse positive aux récentes attaques non scientifiques et aux idées reçues sur la chasse au trophée dans certains pays occidentaux. Elle renforce et clarifie les normes exigeantes sur le plan juridique et en termes de durabilité régissant la pratique de la chasse au trophée et auxquelles doivent se conformer les chasseurs, les pays exportateurs et les pays importateurs. De plus, elle renferme un certain nombre de recommandations non contraignantes. Elle recommande notamment aux Parties exportant des trophées de chasse provenant d’espèces inscrites à la CITES de veiller à ce que la chasse au trophée profite aux communautés locales et, lorsqu’elle implique des espèces inscrites à l’Annexe 1 de la CITES (c’est-à-dire des espèces menacées), de veiller à ce qu’elle soit bénéfique pour la conservation de l’espèce concernée. Les bienfaits de la chasse au trophée ont déjà été illustrés au travers de nombreuses études scientifiques au fil du temps. A titre d’exemple, les trophées de chasse de rhinocéros noir (inscrit à l’Annexe 1 de la CITES) constituent la seule activité commerciale admise pour cette espèce. La chasse au trophée a été cruciale dans le rétablissement de cette espèce.

Cette résolution recommande aux Parties de considérer le rôle positif de la chasse dans la conservation des espèces, l’établissement de bénéfices socio-économiques et l’incitation à la conservation de la faune sauvage, lorsqu’ils envisagent d’imposer des mesures nationales plus strictes et de statuer au sujet de l’importation de trophées de chasse.

La chasse au trophée a, en effet, un rôle crucial à jouer dans l’établissement de stratégies de conservation efficaces. La FACE ne peut que saluer cette conclusion !

Télécharger le communiqué de presse

Share Button

Les commentaires sont fermés

  • @Zenioialo94 Tout à fait. C'est désolant car elle n'a rien fait de concret pour les milieux, contrairement aux chasseurs.

Fédération Nationale des Chasseurs

Avec 1 200 000 pratiquants, la chasse est le troisième loisir préféré des français.

Les chasseurs de France, à travers un réseau associatif structuré et dense participent activement à la protection de la nature et à l'aménagement des territoires ruraux.

Abonnez-vous à notre newsletter


Abonnez-vous à la Pibole, notre lettre d'information