Vous êtes ici:    Accueil

Etats généraux de la chasse : entre nature et futur

9 août 2011
Lorsque le monde de la chasse se projette sur son avenir ! Soucieux  de son intégration dans un monde en mouvement, conscient de la nécessité d’une adaptation continuelle aux évolutions de la société, mais aussi garant de la pérennité de l’activité chasse en ce pays, la Fédération Nationale de la Chasse a organisé en 2011 les… Lire la suite

La montagne et le milieu méditerranéen

9 août 2011
Lièvre variable, perdrix grise de montagne, perdrix bartavelle, tétras-lyre Causses du Quercy, FDC Lot E. PujolLe retrait des cultures en zone de montagne puis progressivement des élevages, les arrachages de vigne, laissent des terres non entretenues. On assiste alors à une fermeture du milieu par reprise du maquis, de la garrigue ou de la forêt…. Lire la suite

Zones Herbagères

9 août 2011
Paysage de bocage, FDC Côtes d’ArmorEn zone herbagère, là encore la spécialisation des exploitations a conduit à une homogénéisation des paysages lorsque le système polyculture-élevage a disparu. Il est alors bon d’implanter des couverts de céréales pour apporter de la nourriture diversifiée. Les pratiques de fauche sont très importantes, car la période de fauche correspond… Lire la suite

Milieux agricoles

9 août 2011
Aménager les milieux agricoles pour allier production et faunes sauvages  Lièvre, lapin, perdrix, faisan, alouette, caille, pigeon, tourterelle, grive Dans leurs démarches, les chasseurs se sont préoccupés du territoire agricole en proposant aux agriculteurs de l’aménager pour concilier développement agricole et biodiversité. La plaine céréalière :Suite à l’intensification de l’agriculture, les exploitations agricoles se sont… Lire la suite

Les habitats de la faune sauvage en France

9 août 2011
L’habitat d’une espèce, c’est donc le lieu de vie de cette espèce; on le caractérise souvent par sa végétation : prairie humide, bois, parcelle cultivée, … Garrigue (en milieu méditerranéen) : formation végétale ouverte sur sol calcaire composée de chênes verts, de buissons et de plantes herbacées aromatiques (thym, romarin…) Maquis (en milieu méditerranéen) :… Lire la suite

La voie de recours amiable

9 août 2011
En cas de désaccord dans la procédure amiable entre le réclamant et la Fédération Départementale des Chasseurs, le dossier est automatiquement transmis à la Commission Départementale compétente en matière de chasse et de faune sauvage qui sera chargée d’examiner dans un délai de deux mois le recours qui lui sera adressé. La Commission notifie alors… Lire la suite

L’évaluation financière et la proposition d’indemnisation

9 août 2011
L’évaluation financière du dossier est faite par la Fédération Départementale des Chasseurs dans les quinze jours qui suivent la fixation du barème par la Commission Départementale compétente en matière de chasse et de faune sauvage. Elle résulte de l’application de ce barème aux quantités détruites et de la mise en œuvre de l’abattement (5 %… Lire la suite

L’évaluation des dommages subis

9 août 2011
Au retour de l’imprimé de déclaration des dégâts, la Fédération Départementale des Chasseurs missionne un estimateur départemental parmi ceux désignés par la Commission Départementale compétente en matière de chasse et de faune sauvage. Ce dernier contactera alors le réclamant pour prendre rendez-vous afin d’expertiser contradictoirement la ou les parcelles concernées. Au moment de la récolte,… Lire la suite

La déclaration des dégâts

9 août 2011
La déclaration des dégâts Dès qu’un agriculteur constate des dégâts de sanglier ou de grand gibier sur une parcelle qu’il exploite, il doit contacter la Fédération Départementale des Chasseurs en spécifiant : Raison sociale Nom et prénom Adresse et numéro de téléphone La nature de la culture endommagée La localisation de la parcelle (Commune et… Lire la suite

La procédure d’indemnisation

9 août 2011
La loi de finances du 27 décembre 1968 avait institué, en contrepartie de la suppression du droit d’affût (possibilité donnée aux agriculteurs de chasser librement le grand gibier pénétrant dans leurs parcelles), le principe d’une indemnisation des dégâts occasionnés aux récoltes par les sangliers et les grands gibiers sur les territoires où les propriétaires n’ont… Lire la suite

Fédération Nationale des Chasseurs

Avec 1 200 000 pratiquants, la chasse est le troisième loisir préféré des français.

Les chasseurs de France, à travers un réseau associatif structuré et dense participent activement à la protection de la nature et à l'aménagement des territoires ruraux.

Abonnez-vous à notre newsletter


Abonnez-vous à la Pibole, notre lettre d'information