Vous êtes ici:    Accueil      À la une      Le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, renoue le dialogue avec les chasseurs

Le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, renoue le dialogue avec les chasseurs

21 janvier 2019

A la suite d’une réunion de travail avec le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, la Fédération Nationale des Chasseurs tient à saluer la détermination du ministre à renouer un dialogue constructif et permanent avec les chasseurs. Le président de la Fédération Nationale des Chasseurs, Willy Schraen avait regretté l’absence totale d’échanges directs avec son prédécesseur qui était totalement incompréhensible.

Tous les dossiers qui impliquent la chasse, l’agriculture et la forêt ont fait l’objet d’un échange franc et direct dans une ambiance très cordiale. Pour Willy Schraen, « cette rencontre est une excellente nouvelle au moment même où la chasse se réforme, car elle est un atout pour le développement des territoires ruraux ». Parmi les sujets d’actualité, la peste porcine africaine a été le sujet prioritaire, car le ministre compte beaucoup sur les chasseurs pour participer activement à la veille sanitaire et contribuer à l’éradication des sangliers dans la zone blanche.

Willy Schraen partage la même analyse que le ministre sur les conséquences catastrophiques de l’extension possible de la PPA, à la fois pour les éleveurs et pour les chasseurs, et sur l’urgence de prendre des mesures drastiques pour contenir la maladie. Depuis longtemps, la FNC travaille en étroite collaboration avec les organisations agricoles concernées, et notamment l’INAPORC, pour construire des stratégies communes et redoubler de vigilance. Un déplacement commun dans la zone concernée a été proposé par Didier Guillaume à Willy Schraen, ce qui souligne la volonté du ministre d’associer étroitement les chasseurs.

Sans aucun tabou, les dégâts de gibier, la réforme globale de la chasse, la régulation du loup, la double tutelle de l’Office Français de la Biodiversité, la gestion des plans de chasse en zone forestière, ont été les autres sujets abordés avec le même état d’esprit constructif. Pour Willy Schraen, « le dialogue permanent avec le ministre de l’Agriculture est une nécessité, car le développement de la chasse passe par la gestion des territoires agricoles et forestiers tout autant que par la gestion des espèces ». D’autres rencontres avec le ministre sont prévues pour aborder tous les sujets qui font l’objet des réformes en cours.

Share Button

Les commentaires sont fermés

Twitter outputted an error:
.

Fédération Nationale des Chasseurs

Avec 1 200 000 pratiquants, la chasse est le troisième loisir préféré des français.

Les chasseurs de France, à travers un réseau associatif structuré et dense participent activement à la protection de la nature et à l'aménagement des territoires ruraux.

Abonnez-vous à notre newsletter


Abonnez-vous à la Pibole, notre lettre d'information