Vous êtes ici:    Accueil      À la une      La Fédération Nationale des Chasseurs demande des réponses précises sur l’hybridation des loups

La Fédération Nationale des Chasseurs demande des réponses précises sur l’hybridation des loups

12 décembre 2017

Depuis des années, la Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) demande au Ministère en charge de l’Ecologie des résultats officiels sur l’origine génétique et le niveau d’hybridation des loups (croisement entre chien et loup) présents sur nos territoires ruraux, mais aussi de ceux détenus en captivité.

Alors qu’une étude récente du laboratoire Antagene évoquait un taux d’hybridation de 7,5 % des loups vivant en milieu naturel en France, un  laboratoire Allemand Forgen vient de présenter ses résultats, sur un échantillon plus restreint en concluant  par un taux d’hybridation de 100 % !

Pour la FNC il  est indispensable de faire la lumière sur l’état réel d’hybridation de la population de loups de notre pays

Un tel écart  ne peut qu’inquiéter les éleveurs et tous les gestionnaires de la faune sauvage. D’ailleurs de tels chiffres, s’ils étaient officiellement confirmés, pourraient remettre en cause le statut juridique d’espèce strictement protégée que lui confère la législation nationale et internationale, ainsi que toute la politique de gestion de cette espèce.

Face à l’augmentation permanente de la population de loups, la FNC demande aussi aux ministères en charge de l’Agriculture et de l’Ecologie de relever le plafond du nombre de loups à prélever en 2018, à 120 loups, et ce en prévention des dommages importants sur les exploitations d’élevage (estimés déjà à plus de 30 Millions d’€ annuels en prévention, indemnisation et frais de gestion).

Par ailleurs la  FNC regrette la nouvelle orientation du Plan National d’Action sur le Loup 2018-2023 en cours de rédaction, qui vise à la suppression progressive des tirs de prélèvements réalisés par des chasseurs dans le cadre d’actions de chasse au grand gibier.

Au nom de quelle efficacité et à quel coût préfère-t-on la mobilisation d’une brigade mobile d’intervention de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage  qui alourdira encore la facture pour le contribuable ?

La FNC est solidaire des éleveurs qui ne comprennent pas que le Gouvernement fasse le choix politique de privilégier une augmentation permanente des populations de loups au détriment des éleveurs  français qui  pourtant sont les garants, par leur travail quotidien et leur présence, de la  biodiversité ordinaire dans toutes nos montagnes.

 

Télécharger le communiqué de presseCommuniqué de presse du 12 12 17

 

Share Button

Les commentaires sont fermés

Fédération Nationale des Chasseurs

Avec 1 200 000 pratiquants, la chasse est le troisième loisir préféré des français.

Les chasseurs de France, à travers un réseau associatif structuré et dense participent activement à la protection de la nature et à l'aménagement des territoires ruraux.

Abonnez-vous à notre newsletter


Abonnez-vous à la Pibole, notre lettre d'information