Vous êtes ici:    Accueil      À la une      AFB-ONCFS/GESTION ADAPTATIVE: oui aux projets, mais copies à revoir !

AFB-ONCFS/GESTION ADAPTATIVE: oui aux projets, mais copies à revoir !

26 octobre 2018

Le 24 octobre 2018, le Conseil national de la chasse et de la faune sauvage (CNCFS) a examiné le projet de loi portant création d’un nouvel établissement public  en charge de la biodiversité.

La FNC  salue le principe de cette création, et la nécessité de consolider les moyens humains pour une police de la ruralité redéployée sur l’ensemble du territoire national.

Mais la FNC constate  que la copie rendue par les services du Ministère de la Transition écologique et solidaire ne traduit absolument pas les termes de l’accord sur la réforme  de la chasse actée fin août par le Chef de l’Etat.

Elle a donc rejeté en bloc un projet sans concertation et porteurs de mesures proprement inacceptables.

Le projet de création d’un comité d’experts en charge de la gestion adaptative n’échappe pas non plus à la critique. La proposition de la FNC de porter ce concept innovant pour régler les problèmes que pose parfois la faune sauvage avait été clairement arbitrée par le Chef de l’Etat.

Mais le texte proposé au CNCFS en a réduit totalement la portée en restreignant la gestion adaptative aux seuls prélèvements sur les espèces gibier et sans prise en compte de tous les éléments qui influent sur l’évolution des populations d’espèces sauvages. La FNC a dû se résoudre à voter contre la version actuelle du projet.

Le CNCFS a voté l’interdiction des pièges noyant qui sont encore localement utilisés pour la lutte contre la prolifération des ragondins.

Deux nouvelles réserves nationales de chasse ont enfin  été validées par le CNCFS avec l’assentiment des représentants des chasseurs : l’une sur le site de Dozère-Mondragon dans la Drôme,  et l’autre sur  le Rhin.

La FNC compte bien faire valoir son droit d’amendement sur le projet de création du nouvel établissement public pour qu’au lieu de  trahir, il traduise fidèlement  les  arbitrages rendus par le  Chef de l’Etat, car la réforme doit bien  redonner à la chasse et aux fédérations leur juste place dans la politique nationale en faveur de la biodiversité.

Share Button

Les commentaires sont fermés

Fédération Nationale des Chasseurs

Avec 1 200 000 pratiquants, la chasse est le troisième loisir préféré des français.

Les chasseurs de France, à travers un réseau associatif structuré et dense participent activement à la protection de la nature et à l'aménagement des territoires ruraux.

Abonnez-vous à notre newsletter


Abonnez-vous à la Pibole, notre lettre d'information