Vous êtes ici:    Accueil      Éducation à la nature      Etangs piscicoles : l’ONCFS diffuse ses recommandations en matière de biodiversité

Etangs piscicoles : l’ONCFS diffuse ses recommandations en matière de biodiversité

2 février 2015

L’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a publié une brochure de 62 pages présentant ses connaissances sur la biodiversité des etangs piscicoles, cumulées sur les 20 dernières années. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre de ses missions de connaissance, de gestion de la faune sauvage et de ses habitats. En effet, pour l’ONCFS, les étangs ont un rôle stratégique en termes d’accueil de l’avifaune et de réservoirs de la biodiversité.

L’ONCFS présente les grands habitats des étangs : végétation aquatique, sédiment, vasières et habitats périphériques (prairie et champs). Le gros du document repose sur l’évaluation des conditions nécessaires à la présence et à la préservation des habitats de la faune et la flore de ces zones humides. Il s’agit notamment de la gestion de la végétation aquatique, de la pratique de l’assec, d’une herbivorie limitée, de la qualité physico-chimique du sédiment et de la transparence de l’eau favorable aux herbiers aquatiques, de la qualité de l’eau du bassin versant ou encore de l’agriculture riveraine.

L’ONCFS identifie également trois acteurs de la gestion des étangs : le pisciculteur, le chasseur et l’agriculteur. L’étang est pour le premier un outil de production, pour le second un support pour la chasse et un lieu de reproduction du gibier, et pour le dernier un lieu de production dans le cas de la culture du fond de l’étang en assec ou un débouché du fumier. L’office promulgue pour chacun des conseils spécifiques.

Connaissances des facteurs influençant la biodiversité des étangs piscicoles : quelques principes de gestion issus des travaux de l’ONCFS
Share Button

Les commentaires sont fermés

Fédération Nationale des Chasseurs

Avec 1 200 000 pratiquants, la chasse est le troisième loisir préféré des français.

Les chasseurs de France, à travers un réseau associatif structuré et dense participent activement à la protection de la nature et à l'aménagement des territoires ruraux.

Abonnez-vous à notre newsletter


Abonnez-vous à la Pibole, notre lettre d'information