Vous êtes ici:    Accueil      À la une      Perdrix grises : craintes confirmées pour les populations après les intempéries exceptionnelles du printemps
perdrix grises

Perdrix grises : craintes confirmées pour les populations après les intempéries exceptionnelles du printemps

6 septembre 2016

Les premiers résultats des comptages d’été de perdrix grises menés dans le cadre du réseau national perdrix-faisan ONCFS-FNC-FDC sont désormais connus et confirment les craintes soulevées par les pluies diluviennes ayant touché la partie Nord de la France au printemps dernier.

A l’exception de quelques jeunes issus le plus souvent de nids tardifs dits de recoquetage, la reproduction des perdrix grises est en effet quasi nulle dans de nombreux territoires (moyenne d’environ 1 jeune par poule selon les départements). De manière tout aussi inquiétante, dans certains secteurs du Bassin parisien, les adultes ont subi de lourdes pertes, sans doute épuisés ou affaiblis par ces intempéries exceptionnelles.

Après plusieurs saisons de reproduction variant du moyen au mauvais, la perdrix grise a donc dû faire face aux pires conditions climatiques jamais connues depuis la mise en place des suivis de l’espèce à la fin des années 1970.

Devant ce constat, il en est appelé à la responsabilité des chasseurs et des gestionnaires de territoires afin qu’ils prennent les précautions nécessaires pour préserver autant que possible les populations sauvages.

2016 restera une année noire pour la perdrix grise. Sans céder à la fatalité, l’ONCFS rappelle que, dans bons nombres de régions, seule une amélioration significative de l’habitat de cette espèce emblématique de nos plaines permettra d’en restaurer les populations et d’assurer le succès des initiatives fédérales de repeuplement qui se développent depuis maintenant quelques années avec le soutien de l’Office.

Les actions positives en faveur du petit gibier portées par le monde de la chasse en lien avec l’établissement public et les organisations professionnelles agricoles, notamment dans le cadre du dispositif Agrifaune, méritent à ce titre d’être reprises et étendues.

Il convient également de faire attention au faisan commun dont les populations sauvages ont également souffert des intempéries.

 

Contacts presse :

Roxane Leverrier 01 44 15 17 10 roxane.leverrier@oncfs.gouv.fr

Christine André-Mignon 01 41 09 65 10 candre@chasseurdefrance.com

Share Button

Les commentaires sont fermés

Fédération Nationale des Chasseurs

Avec 1 200 000 pratiquants, la chasse est le troisième loisir préféré des français.

Les chasseurs de France, à travers un réseau associatif structuré et dense participent activement à la protection de la nature et à l'aménagement des territoires ruraux.

Abonnez-vous à notre newsletter


Abonnez-vous à la Pibole, notre lettre d'information