Vous êtes ici:    Accueil      Chasser en France      Les chiens de chasse      Emmener son chien en voyage

Emmener son chien en voyage

Ces informations concernent les voyages avec son chien à l’intérieur de l’Union Européenne.

Pour tout voyage à l’extérieur de l’Union Européenne, voir encadré spécial en fin de document.

Attention ! Il n’est pas impossible que les dispositions décrites ci-après ne soient valables que pour un nombre limité de chiens par propriétaire (5 par exemple). Au-delà, d’autres dispositions pourraient s’appliquer. Si vous êtes dans cette situation (meute de chiens, participation de plusieurs chiens à des concours ou expositions, …) adressez-vous au ministère de l’agriculture, Bureau du contrôle des mouvements des animaux, tel : 01 49 55 84 59 et demandez la personne en charge des carnivores.

Mon chien doit avoir son Passeport Européen

Qu’est-ce que c’est ?

C’est un livret, identique pour tous les pays d’Europe, sur lequel sont consignées toutes les informations obligatoires concernant votre chien. Il peut également con-tenir d’autres infor-mations facultatives, comme certaines vacci-nations, des traitements, etc … Auquel cas, il peut être amené aussi à remplacer l’ancien carnet de vaccination. Il a une couverture bleue frappée des étoiles dorées de l’Union européenne. Chaque passeport est numéroté. Pour la France, le numéro est ainsi composé : FR + numéro identifiant de l’éditeur + numéro d’ordre unique.

Comment se le procurer ?

Les seules personnes habilitées à délivrer ce passeport européen sont les vétérinaires, titulaires d’un mandat sanitaire (en règle générale, votre vétérinaire habituel en fait partie). C’est lui qui le fournit et le remplit en inscrivant notamment :

  • le numéro unique du passeport
  • le nom et les coordonnées du propriétaire
  • le numéro d’identification de l’animal
  • la date de délivrance du passeport.

Il y ajoute les dates et la nature des vaccinations.Profitez d’une consultation chez votre vétérinaire avec votre chien, pour lui demander ce passeport. Si l’échéance de votre voyage est proche, prenez alors un rendez-vous spécifique.

Mon chien doit être identifié

Le tatouage :

Cette identification (combinaison de lettres et de chiffres) peut être un tatouage, pratiqué à l’intérieur de l’oreille ou de la cuisse, sous anesthésie, par un vétérinaire. Ce numéro d’identification est porté par le vétérinaire sur le passeport européen du chien. Il le fait également enregistrer dans le fichier national canin, fichier informatique qui permet de retrouver un chien ou son maître en cas de perte. C’est la traçabilité appliquée à nos animaux de compagnie !< br/> Pour : la lecture est immédiate.
Contre : le tatouage peut devenir difficile à lire avec le temps.

La puce électronique :

De la taille d’un grain de riz, la puce électronique se place sous la peau de l’animal à l’aide d’une seringue, dans la partie gauche de son cou, par un vétérinaire. L’anesthésie est inutile. La procédure nationale d’enregistrement du numé-ro d’identification est le même que pour le tatouage.
Pour : pas d’anesthésie, mis en place immédiate.
Contre : la puce n’est pas lisible sans appareil de lecture dont disposent les vétérinaires, les gendarmes, la police, les refuges…

Pour tous les chiens identifiés à partir du 3 juillet 2011, seule l’identification électronique sera admise pour les voyages des chiens au sein de l’Union Européenne et pour les chiens qui entreront en France.

Pour les chiens qui ont été tatoués avant cette date du 3 juillet 2011, leur tatouage restera valable, sans puce électronique. .

Mon chien doit être vacciné contre la rage,avec ses rappels à jour

La vaccination se pratique en France, par une seule injection de vaccin. C’est la primo-vaccination. Celle-ci ne protège l’animal qu’au bout d’1 mois après l’administration du vaccin. Un rappel annuel est ensuite nécessaire.

Le certificat de vaccination antirabique (document Cerfa) est bleu pour une primo-vaccination ; rose pour un rappel. Une primo-vaccination oblige l’animal et son propriétaire à attendre 1 mois avant d’être en règle. Pas de rappel.

Si la date du rappel est dépassée, ne serait-ce que d’un jour, le vétérinaire est tenu de re-pratiquer une primovacci-nation et non plus un rappel, ce qui oblige à attendre à nouveau 1 mois pour être en règle.

A la vaccination, le vétérinaire remplit 2 documents : le Cerfa bleu ou rose, sur lequel est également portée la vignette du vaccin, ainsi que le Passeport européen, où il précise la date d’injection et appose son cachet. Vous devez donc conserver les 2 documents. Le mieux est de les laisser ensemble.

Attention ! Certains pays d’Europe, pour une période transitoire, exigent des mesures supplémentaires par rapport à ces 3 points.

Finlande :

Traitement contre l’échinococcose, par une préparation conte-nant du praziquantel moins de 30 jours avant le départ. Le vétérinaire indique alors la date du traitement sur le Passeport Européen. Avec cette nouvelle réglementation, il n’y a plus de règle de quarantaine pour ces pays.

Suède :
  • le chien doit être âgé d’au moins 3 mois
  • il faut effectuer un titrage sérique d’anticorps antirabiques dans un laboratoire agréé de l’Union Européenne. Ce titrage permet, par un prélèvement sanguin, de s’assurer de l’efficacité de la vaccination de l’animal contre la rage. Le résultat du titrage doit être supérieur ou égal à 0,5 UI/ml. La prise de sang doit être effectuée entre 120 et 365 jours après la vaccination. Ce titrage peut ensuite être valable toute la vie de l’animal, sous réserve que la vaccination contre la rage soit constamment maintenue en cours de validité (pas de retard dans les rappels de vaccin).
  • il faut effectuer un traitement contre l’échinococcose par une préparation contenant du praziquantel moins de 10 jours avant le départ.
Royaume-Uni, Irlande, Malte :
  • le chien doit être âgé d’au moins 3 mois
  • le chien doit être identifié obligatoirement par puce électronique. Le tatouage n’est pas accepté.
  • il faut effectuer un titrage sérique d’anticorps antirabiques dans un laboratoire agréé de l’Union Européenne. Ce titrage* permet, par un prélèvement sanguin, de s’assurer de l’efficacité de la vaccination de l’animal contre la rage. Le résultat du titrage doit être supérieur ou égal à 0,5 UI/ml. La prise de sang doit être effectuée au moins 30 jours après la vaccination contre la rage et 6 mois avant le voyage vers ces pays. Ce titrage peut ensuite être valable toute la vie de l’animal, sous réserve que la vaccination contre la rage soit constamment maintenue en cours de validité (pas de retard dans les rappels de vaccin).
  • il faut effectuer un traitement contre les tiques et l’échinococcose dans un intervalle de 48 à 24 heures avant le voyage vers ces pays.

Et pour un voyage en France ?

Le passeport européen n’est pas obligatoire

La vaccination contre la rage n’est pas obligatoire SAUF notamment :

  • pour les chiens introduits en Corse ou dans un département d’Outre-mer, en provenance de la France continentale
  • pour les chiens introduits dans un camping ou un centre de vacances sur tout le territoire national

L’identification est obligatoire, par tatouage ou puce électronique, pour les chiens âgés de plus de 4 mois et nés après le 1er janvier 1999.

Et pour un voyage vers un pays hors de l’UE ?

A l’aller : cela dépend de la réglementation du pays. Appelez l’ambassade.

Au retour : le chien est considéré comme un animal en provenance d’un pays tiers. Il est soumis aux mêmes obligations générales que celles de l’UE si le pays tiers appartient à la liste des Etats où la rage est maîtrisée.

Pour les autres pays tiers, il faut y ajouter un titrage sérique d’anticorps antirabiques réalisé, au moins 30 jours après la vaccination et 3 mois avant le retour.

http://www.mfe.org/index.php/Annuaires/Ambassades-et-consulats-etrangers-en-France/

http://ec.europa.eu./food/animal/liveanimals/pets/approval_en.htm

Liste des pays où la rage est maîtrisée :

Andorre, Antigua et Barbuda, Antilles néerlandaises, Argentine, Aruba, Australie, Bahreïn, Barbade, Bélarus, Bermudes, Bosnie-et-Herzégovine, Canada, Chili, Croatie, Emirats Arabes Unis, Etats-Unis d’Amérique (y compris Guam), Fidji, Hong Kong, Ile de l’Ascension, Iles Caïman, Iles Falkland, Iles vierges britanniques, Iles Wallis et Futuna, Islande, Jamaïque, Japon, Liechtenstein, Malaisie, Maurice, Mayotte, Mexique, Monaco, Montserrat, Norvège, Nouvelle Calédonie, Nouvelle Zélande, Polynésie Française, Fédération de Russie, St Christophe et Nevis, Ste Hélène, Ste Lucie, San Marin, St Pierre et Miquelon, St Vincent et les Grenadines, Singapour, Suisse, Taiwan, Trinidad-et-Tobago, Vatican, Vanuatu.

Les commentaires sont fermés

Fédération Nationale des Chasseurs

Avec 1 200 000 pratiquants, la chasse est le troisième loisir préféré des français.

Les chasseurs de France, à travers un réseau associatif structuré et dense participent activement à la protection de la nature et à l'aménagement des territoires ruraux.

Abonnez-vous à notre newsletter


Abonnez-vous à la Pibole, notre lettre d'information