Vous êtes ici:    Accueil      Chasser en France      Les armes de chasse      Rappel des règles générales

Rappel des règles générales

Les règles générales de classement des armes

• Le classement des armes à feu – armes qui tirent un projectile par l’action de la combustion d’une charge propulsive, se fonde désormais sur le principe de dangerosité. Ce principe de dangerosité s’apprécie en combinant trois critères :

1. La répétabilité du tir : à répétition automatique, semi-automatique ou manuelle ; 2. La capacité de tir sans rechargement : le nombre de cartouches dans un chargeur ou le magasin ; 3. La capacité de dissimulation de l’arme : arme d’épaule ou arme de poing.

• Sur la base de ce principe, la nouvelle nomenclature répartit les armes en quatre catégories. Ces quatre catégories simplifiées vont conditionner les règles d’acquisition et de détention des armes. Elles sont les suivantes :

A – Armes et munitions interdites. B – Armes soumises à autorisation. C – Armes soumises à déclaration. D – Armes soumises à enregistrement et armes à détention libre.

  • D-1° : Armes soumises à enregistrement : Cette catégorie comprend toutes les armes de chasse à canon lisse tirant un coup par canon.
  • D-2° : Armes dont l’acquisition et la détention sont libres : Cette catégorie comprend les armes neutralisées, les armes historiques, les armes blanches, les armes à air comprimé d’une puissance à la bouche inférieure à 20 joules.

Ce qui change vraiment

Capture decran 2013-12-05 a 17.19.05Capture decran 2013-12-05 a 17.19.50

Capture decran 2013-12-05 a 17.20.02

Les commentaires sont fermés

  • @Zenioialo94 Tout à fait. C'est désolant car elle n'a rien fait de concret pour les milieux, contrairement aux chasseurs.

Fédération Nationale des Chasseurs

Avec 1 200 000 pratiquants, la chasse est le troisième loisir préféré des français.

Les chasseurs de France, à travers un réseau associatif structuré et dense participent activement à la protection de la nature et à l'aménagement des territoires ruraux.

Abonnez-vous à notre newsletter


Abonnez-vous à la Pibole, notre lettre d'information